La pépinière

mercredi 22 mai 2019 à 20h Auditorium Henri Grenet, Cité des arts, Bayonne

Tarifs

Entrée libre et gratuite

En quelques mots

La Pépinière est un espace d’expérimentation, d’exploration et de construction d’un travail chorégraphique personnel. Ce temps permet aux élèves de commencer à trouver leur propre langage dansé. Les élèves de 3e cycle et de Cycle à Orientation Professionnelle en danse contemporaine travaillent durant 2 heures hebdomadaires, autour de consignes d’improvisation et de composition. Les danseurs y abordent, avec les musiciens du conservatoire, la composition transversale musique/danse qui est le cœur de la recherche de cet atelier. 

Zoom sur la pépinière

« La Pépinière est un lieu de foisonnement d’’individus et d’ individualités.
Durant un temps imparti les élèves deviennent une ébauche de ce qu’’ils seront demain, des adultes au regard, à l’ écoute et à la pratique, éveillés à l’’art contemporain.
La Pépinière est un lieu de recherche. Ce terme signifie dans le travail chorégraphique, le moment d’’improvisation et de composition. Le musicien s’’inscrivant dans ce travail, est amené à rechercher autour de l’’improvisation, la composition instantanée et l’’écriture personnelle . La recherche en danse est un processus  de création afin d’’amener l’’élève à une réflexion aboutissant  à un travail  chorégraphique. Afin de pouvoir composer il faut laisser l’’élève improviser avec  des consignes très claires afin qu’’il puisse enrichir son langage personnel chorégraphique. De ces travaux d’’improvisation en résulte la composition et l’’écriture. La recherche en musique par le biais de consignes très claires, en improvisation avec les danseurs ou entre plusieurs groupes d’’instruments. Les élèves musiciens devront structurer leur « partition » pour aboutir à une composition. Tout au long de l’’année, durant les 2 heures consacrées à ces travaux de recherche et d’’écriture, les élèves parcourent différentes thématiques.
Cette année nous avons travaillé autour des 4 éléments, de l’’équilibre, des attributs homme/femme, de la différence entre illustration et mime, et bien entendu en fil rouge de toutes ces recherches le rapport musiciens/danseurs, Musique/Danse. Durant ces expérimentations, je fais toujours ressortir le fait que le corps de chacun doit être dans une présence consciente de respiration. Par l’’expérimentation, en groupe, à deux ou seul, ils ont pu sentir et voir lorsqu’’ils étaient dans la justesse de proposition. Il implique de prendre le temps de se poser face à cette consigne et faire réagir cette consigne seul ou à plusieurs. Dans la Pépinière nous croisons les différents arts et parcours.

Cette année la Pépinière est entrée dans la listes des UV/UE pour les DEM et CEM (unités de valeur-unités d’’étude/ diplôme études musicales et certificat études musicales). Les musiciens peuvent choisir celle-ci pour leur diplôme . Nous avons accueilli, de ce fait, Rémi à l’’accordéon, Leidy à la clarinette, Manon à la flûte à  bec, Antoine au piano et Josu à la percussion. Je nomme ces élèves intrépides « les satellites ».

Pour cette deuxième édition, nous travaillons, aussi, avec les grands élèves de classe de percussion d’’Antoine Gastinel  et d’’électroacoustique de Patrick Défossez.  Vous entendrez les compositions des élèves électroacousticiens, les créations des Satellites, Trio per uno de N.J Zivkovic, African Blues de W. Roggenkamp et un extrait de la Festa per due de N. Martynciow. Ce que vous allez découvrir lors de cette représentation est le fruit d’un travail pédagogique de 9 mois.

Cette année le résultat est éclectique, vif et dynamique ! »

Flora Bougues,
Professeur de danse contemporaine.